Accueil
Retour
Contacts
des Frères de Limbourg gebroeders Van Limburg
gebroeders Van Limburg
Nederlands
Deutsch
English
Français

Déni de responsabilité
Design: LaVerbe

L'œuvre

Pour le duc Jean de Berry, les Frères de Limbourg ont réalisé les célébrissimes livres d'heures Les Belles Heures et Les Très Riches Heures, ornés de miniatures révolutionnaires pour l'époque. Leurs chefs-d'œuvre ont été copiés à maintes reprises au cours du quinzième siècle, tant en France qu'à l'étranger. Ce n'est pas pour rien que les Frères de Limbourg comptent parmi les 10 artistes les plus célèbres de tous les temps, aux côtés entre autres de Rembrandt et de Michel-Ange.

Oubli et célébrité
Les Belles Heures et Les Très Riches Heures comptent parmi les objets les plus précieux de l'héritage du duc de Berry. Ces deux livres d'heures ont une longue histoire, ne pouvant être reconstituée qu'en partie seulement. Ces manuscrits ont souvent changé de propriétaire, mais ils sont souvent restés accessibles pour une poignée de privilégiés seulement. C'est précisément cette rareté qui a fait de ces livres d'heures de véritables objets de culte.

En 1954, Les Belles Heures quittent la collection du Baron Maurice de Rothshild pour The Cloisters, une section distincte du Metropolitan Museum of Art de New York consacrée à la présentation de l'art médiéval. L'œuvre y est dévoilée pour la première fois au grand public. Les Très Riches Heures arrivent au Musée Condé de Chantilly, au Nord de Paris, via la collection du duc d'Aumale. Le manuscrit n'est toutefois pas accessible au public. En 1904, douze reproductions du livre d'heures sont exposées, tandis qu'est publiée la première monographie sur l'œuvre. En 1948, le magazine américain Life publie les douze miniatures du calendrier issues du manuscrit, ce qui suscite un vif intérêt de la part du grand public.

gebroeders Van Limburg