63

64

64

65

65

67

67

68

63-72
Ampoules de pèlerinage

Bourgogne, couvent des Chartreux de Champmol près de Dijon
15e siècle
Étain-plomb
Diverses collections publiques et privées

Ces souvenirs religieux, dénichés bien souvent en Gueldre ou dans d'autres régions des Pays-Bas, nous relient aux trois frères de Limbourg et à leur oncle Johan Maelwael. Les pèlerins qui achetaient ces ampoules les remplissaient d'eau salutaire pour les emporter à la maison. Cette eau provenait d'une fontaine monumentale ornant le monastère (Chartreuse) de Champmol, près de Dijon. Le duc Philippe le Hardi fonda ce monastère peu après 1380. Ces ampoules sont toutes ornées aux armes bourguignonnes du duc. La fontaine de Champmol était entourée de murets formant une cuvette. Au centre de cette cuvette, se dressait un groupe de statues avec des prophètes (voir illustration) et une Crucifixion réalisée par le célèbre sculpteur Claus Sluter. Philippe le Hardi chargea Johan Maelwael de peindre et de dorer la fontaine ainsi que les statues. Ce monument commémoratif est également appelé ';Fons Vitae', source de vie. Il s'inscrit dans une tradition de crucifix monumentaux, placés sur un socle aux nombreuses facettes. Les frères de Limbourg se sont inspirés de tels monuments dans différentes miniatures des Belles Heures et des Très Riches Heures.
Le monastère de Champmol était un centre à l'importance religieuse et culturelle de premier plan. Philippe le Hardi et ses successeurs ont offert aux moines des reliques précieuses ainsi que d'imposants chefs-d'oeuvre pour l'intérieur de l'église. Les ducs de Bourgogne y ont également été enterrés. En raison des indulgences associées à cet endroit, il était encore plus intéressant de se rendre en Bourgogne. Il n'est guère étonnant que la Chartreuse soit devenue un lieu de pèlerinage très prisé à la fin du Moyen-Âge.

Fermer la fenêtre