73

74

75

76

77

73-77
Maître(s) anonyme(s)

Sculptures provenant du choeur de la cathédrale Saint Jean de Bois-le-Duc
Joueur de vièle et joueur de luth
Homme avec massue et bouclier
Deux hommes avec épée et bouclier
Femme à la chevelure détachée
Homme vidant une cruche dans un gobelet
Bois-le-Duc, 1390-1425
Tuf
Coll. Bois-le-Duc, Sint-Jansmuseum De Bouwloods

Un ambitieux projet de construction a débuté vers 1380 à Bois-le-Duc: une collégiale en gothique brabançon, l'actuelle cathédrale Saint Jean, était appelée à remplacer l'église romane alors en place. Ces fragments de sculptures proviennent de la série de gâbles, qui ornaient le choeur de la cathédrale Saint Jean. De tels gâbles revêtent un caractère exceptionnel dans le gothique brabançon, mais étaient courants en France. Les frères de Limbourg ont repris de tels ornements architecturaux dans les Très Riches Heures. Les statues de Saint Jean sont d'une époustouflante qualité. Elles présentent plusieurs détails caractéristiques, permettant de les situer vers la fin du gothique international, aux environs de 1400. Observez les élégantes ceintures, les bottes aux lignes épurées et les dagues à boules, devant naturellement leur nom à leur forme. De même, le bouclier et la gourde avec gobelet présentent des formes caractéristiques de l'époque.
La tradition dans laquelle travaillaient ces sculpteurs anonymes a également formé les frères de Limbourg. Le fait que certaines similitudes parfois inattendues se présentent est remarquable. Cela se note par exemple à la Femme à la chevelure détachée. Celle-ci n'est pas sans évoquer la femme devant la croix dans la miniature représentant la Déploration du Christ des Belles Heures des frères (voir illustration et nr. 99). Les frères ont emprunté ce personnage à des panneaux italiens en France; l'ont ';exporté' - à moins que d'autres ne se soient chargés de le faire vers le Nord?

Fermer la fenêtre