Reconstruction

Les Très Riches Heures : un treizième mois

Rob Dückers, coorganisateur de l'exposition, est à l'origine de ces trois pages de calendrier. Ces pages en parchemin mettent en lumière différents stades du processus d'enluminure. La miniature n'est pas la reproduction à l'identique des pages du calendrier des Très Riches Heures, le chef d'œuvre des Frères de Limbourg. Il s'agit plutôt d'un pastiche de différents éléments. Ainsi, dans la miniature, peut-on admirer à l'arrière-plan le Valkhofburcht de Nimègue, comme on pu le voir à l'époque les Frères de Limbourg. La cour à l'avant-plan est basée sur un dessin gueldrois d'Uppsala, dévoilé lors de cette exposition (n°24). Ce mois, avec son château gueldrois et les gens de ce duché, constitue le pendant septentrional des tableaux français dans Les Très Riches Heures du Duc de Berry.

Chaque page est subdivisée en une moitié supérieure et inférieure, qui révèle à chaque fois un stade successif du processus d'enluminure. La première page fait apparaître au bas de la composition un dessin grossier à la mine de plomb, servant à déterminer l'emplacement des principaux éléments dans la miniature. L'esquisse est ensuite détaillée à l'encre, comme on peut le voir sur la partie supérieure.

Sur la deuxième page, l'on peut voir l'application de la feuille d'or. En bas, la couche de colle pour la feuille d'or est visible. Cette colle se compose de gomme arabique, de miel et de terre bolaire rouge. Cette fine colle liquide peut être appliquée au pinceau, mais aussi (pour les fins traits) à l'aide d'une plume d'oie taillée en pointe. Après séchage, cette colle est à nouveau rendue légèrement collante en soufflant dessus. Ensuite, la feuille d'or est appliquée en plusieurs couches. Une fois l'or excédentaire enlevé, il est poli pour en faire ressortir tout l'éclat.

Les couches de peinture sont appliquées sur la troisième page. Les pigments sont mélangés à une petite quantité d'eau. La gomme arabique ou la colle, fabriquée à partir de morceaux de parchemin, est ajoutée comme liant. Ensuite, la peinture peut être appliquée. Les couches de base sont tout d'abord appliquées (en bas). Les couches sont constituées au moyen de traits dans une couleur plus claire ou plus foncée et les personnages sont modelés (en haut). Là où cela s'avère nécessaire, des contours sont appliqués au moyen de rehauts blancs et de contours noirs.

Fermer la fenêtre